PAKISTAN : données clefs des comptes Twitter délictueux de Ramla Akhtar

Les comptes Twitter pakistanais @BestInventoryPR, @CopingWithCovid, @GruaAbuseArkive et @BarefootRaRa ont recours à l’anonymat ou à des identités usurpées. Ils sont utilisés par Mme Ramla Akhtar de Karachi. Depuis le 18 septembre 2019, ils sont orientés vers les discours de haine, la diffamation, les dénonciations calomnieuses, le chantage, le doxxing ainsi que les appels à la violence contre la minorité Wakhi vivant dans le nord du Pakistan et contre leurs visiteurs occidentaux. Au 22 octobre 2021, un large panel d’éléments clefs en confirme les principales caractéristiques.

L’objectif principal du harcèlement pakistanais examiné ici est un citoyen français, @BernardGrua, vivant à Nantes. Au 22 octobre 2021, cela concerne environ 8,000 tweets diffamatoires dont 2 097 tweets dans lequels il est directement mentionné. Les principaux destinataires des dénonciations calomnieuses sont la municipalité de Nantes, la mairie de Nantes et la police de Nantes. Les accusations les plus graves lancées contre Bernard Grua sont la pédophilie, le meurtre, le terrorisme, le nazisme et la torture.

Mme Ramla Akhtar, alias Rmala Aalam, est une femme de Karachi, née en 1979. Elle s’est installée dans la vallée de Hunza, au nord du Pakistan, en 2013. En 2020, elle a été expulsée par les villageois de Gulmit (Gojal, Haute Hunza), où elle tenait une minuscule boutique lui servant de couverture, après avoir battu physiquement des personnes âgées. Depuis, elle vit probablement dans des guesthouses entre Gilgit et Rawalpindi. Elle n’a pas de vrai travail. Elle passe la plupart de son temps sur les réseaux sociaux. Sa source de revenus soulève des questions.

En octobre 2021, Mme RamlaAkhtar possède quatre comptes Twitter identifiés. Aucun d’eux n’est sous son vrai nom. Aucun d’entre eux ne montre une photo de profil réelle. Ces comptes ont des noms et des descriptions évolutifs :

  • @BarefootRaRa était @GruaAbuseAkive de janvier 2020 à l’été 2021. C’est le compte principal créé en juillet 2015. Il représente 18 500 tweets au 22 octobre 2021.
  • @BestInventoryPR s’est appelé provisoirement @BetterInventory. Il a été créé en juillet 2021.
  • @CopingWithCovid, le plus ancien compte, date de mai 2010. Il a eut également des noms différents. C’est un compte dormant. En février 2020, il a été utilisé à la place du compte principal de Mme Ramla Akhar, suspendu par Twitter pendant un mois.
  • Lorsque @GruaAbuseArkive a été renommé en @BarefootRara, un nouveau compte @GruaAbuseArkive a été créé.

Sommaire

Principales cibles du cyberharcèlement

Les principaux groupes ciblés sont les Français et une minorité des montagnes pakistanaises.

Groupes sociaux spécialement visés par les comptes Twitter de Mme Ramla Akhtar Nombre de Tweets ayant les mots clés au 22 octobre 2021
Français, France878
Blancs(population)486
Vallée de chapursan (Nord Pakistan)241
Etranger(s)181
Hunza (Nord Pakistan) 131
Principales populations ciblées

La cible individuelle principale est Bernard Grua.

Principales cibles individuelles de Mme Ramla AkhtarNombre de tweets avec mentions au 22 octobre 2021
Bernard Grua (Français) + Best Inventory. 2 096
Alam Jan Dario + Pamir Serai (homme handicapé, propriétaire d’une maison d’hôtes dans la vallée de Chapursan et ancien guide)388
Mahrukh Beyg (femme d’affaires de Lahore gérant un marché de petits producteurs ruraux)368
Principales cibles individuelles

Retour sommaire

Destinataires des dénonciations calomnieuses

Les principaux destinataires des dénonciations calomnieuses sont les autorités de Nantes, où habite Bernard Grua.

Principaux destinataires des dénonciations calomnieuses contre Bernard GruaNombre de tweets avec mentions au 22 octobre 2021
@NantesMetropole 132
@FranceInPak (Ambassade de France à Islamabad)115
@Johanna_Rolland (Maire de Nantes)111
@PoliceNationale 71
@PoliceNat44 (Police de Nantes)50
@NantesFr (Municipalité de Nantes) 31
@PakInFrance (Ambassade du Pakistan à Paris) 21
Principaux destinataires des dénonciations calomnieuses de Ramla Akhtar

Les autres destinataires des dénonciations calomnieuses sont le gouvernement français, le président français, le gouvernement russe, le gouvernement pakistanais, la Federal Investigation Agency pakistanaise, l’extrême droite française, Interpol, les agences Onusiennes, les ONG, les journalistes, l’université de Harvard, les clients, la famille, les mouvements “Metoo” et “Black Lives Matter” ou tout autre nom auquel Ramla Akhtar peut penser, voire quelle peut identifier dans la page Linkedin de Bernard Grua ou après une recherche Google “Grua Nantes”.

Retour sommaire

Allégations

Au Pakistan, de nombreuses allégations pourraient conduire à la peine de mort ou au lynchage.

Principaux mots-clés du discours de Mme Ramla Akhtar au 22 octobre 2021Tous les tweetsTweets mentionnant Bernard Grua
Agression/agresseur682361
Viol/violeur636260
Pédophile/pédophilie617436
Menace/menacer552155
Crime/criminel536257
Troll/trollisme459266
Terreur/terrorisme353136
Harcelleur/harcèlement23846
Traqueur (stalker)17590
Meurtre/meurtrier17435
Raciste/racisme12334
Colonial13017
Fasciste/fascisme7540
Nazi/nazisme7417
Principaux mots clefs

Les insultes et provocations ne sont pas rapportées ci-dessus, comme ne sont pas rapportées certaines accusations moins fréquentes, mais plus dangereuses, notamment au Pakistan, telles que séparatiste (assimilable, au Pakistan, à terroriste), mécréant, blasphémateur.

Retour sommaire

Une intense cyberactivité

Le compte @CopingWithCovid a été utilisé en février 2020, lorsque @GruaAbuseArkive a été suspendu par Twitter pour avoir publié la photo de profil de Bernard Grua en bannière. En deux ans et un mois, Mme Ramla Akhtar a publié 18 551 tweets. Sa production moyenne est de 742 tweets par mois. Le compte BestInventoryPR a été créé en juillet 2021 pour usurper l’identité de la petite entreprise de Bernard Grua et multiplier les atteintes à sa réputation professionnelle.

Ramlar Akhtar, la harceleuse pakistanaise derrière @BarefootRara, @BestInventoryPR, @CopingwithCovid, @GruaAbuseArkive
Production Twitter de Ramla Akhtar par compte
Volume d’activité Twitter de Ramla Akhtar par mois

Retour sommaire

Une nuisance qui ne peut pas être estimée à sa juste dimension

Depuis plus de deux ans, le flux de tweets contre les cibles est constant. Donner rapidement une idée exacte de cette activité est une mission complexe. Ramla Akhtar a pour habitude de produire de longs fils Twitter de monologues sur le même sujet ou encore sur la même cible, dont le nom ne sera écrit qu’à une ou deux reprises et qui ne sera pas répété sur tous les tweets d’un même sujet. Le fil Twitter appelé “thread” est surtout un moyen de contourner la déjà excessivement permissive modération de Twitter. Nommer une personne dans un tweet et porter les accusations les plus diffamatoires contre elle dans ce même tweet pourrait, très éventuellement, provoquer la suppression de la publication. En revanche, nommer une personne dans un tweet, et l’attaquer dans le suivant, permettra de tenir un discours de haine en toute impunité. Ainsi, rapporter le nombre de fois qu’une victime est mentionnée sous son identifiant Twitter, son nom ou son activité professionnelle est un indicateur incomplet et faible.

Il n’est pas possible d’identifier manuellement chaque type de harcèlement et de compter ses publications. De plus, cela introduirait des considérations de jugement qui pourraient être discutées. L’échantillon suivant donne un aperçu de la complexité de l’évaluation du caractère nocif de la production de Mme Ramla Akhtar.

DateVolume de tweets de harcèlement contre Bernard Grua et/ou Best InventoryNombre de mentions de Bernard Grua et/ou de Best Inventory
Septembre, 16, 2021228
September, 19, 2021171
September, 25, 2021272
September, 26, 2021113
October, 11, 2021116
Total pour les jours ci-dessus8820
Comparaison du volume réel de tweets de harcèlement et du nombre de mentions

Les chiffres ci-dessus montrent que les mentions ne représentent que 23 % du harcèlement réel pour l’échantillon examiné. Est-ce à dire que les 2 096 mentions listées ci-dessous, pour Bernard Grua, correspondent à 9 113 tweets de harcèlement, soit à 49 % de l’activité de la cyberdélinquante sur Twitter ?

Volume de mentions par cible
Mentions, volume par cible
Cumul des mentions Twitter pour Bernard Grua

Retour sommaire

Exemples documentés des méthodes de harcèlement

Dénonciation calomnieuse

La dénonciation calomnieuse auprès de toutes sortes d’autorités est, comme indiqué ci-dessus, un outil majeur de la campagne de harcèlement. Malgré le caractère haineux du discours et ses potentielles violences islamistes, la Mairie de Nantes et la Police de Nantes, les principaux destinataires, n’ont jamais voulu répondre aux demandes d’aide qui leur ont été adressées. A lire : Ramla Akhtar, nouvelle demande d’aide et de protection à la municipalité de Nantes, 23 octobre 2020

Retour sommaire

La carte islamiste

Au Pakistan, les accusations d’islamophobie ont été rendues populaires contre la France grâce à la campagne menée par le gouvernement d’Imran Khan et grâce au fanatisme du Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP). Il en est résulté la vague terroriste islamiste que la France a traversée à l’automne 2020. C’est une conjoncture dont la campagne de harcèlement tire profit. Ceci inclut des allégations de blasphème, lesquelles justifient des condamnations à mort au Pakistan ou des assassinats islamistes en France. Par ailleurs, même si cette perspective est peu compréhensible aux esprits occidentaux contemporains, il convient de noter que les propos les plus agressifs sont généralement appuyés d’invocation au Tout Puissant ou de formules religieuses, alors que Mme Ramla Akhtar n’en fait pas usage dans ses tweets non polémiques. Il s’agit probablement d’éviter que sa parole ne soit remise en cause ou questionnée par ses “coreligionnaires” sunnites. De même, l’invocation à la vengeance ou à la punition divine est un moyen plus discret, et accepté par Twitter, d’appeler directement à des violences humaines et terrestres.

Il n’y a pas d’éléments probants quant au caractère religieux de Mme Ramla Akhtar. Dans ses écrits, notamment dans ses comptes Facebook, elle se considère souvent comme un prêcheur, un prophète, voire une sainte, d’une religion éclectique de son cru. Si on ne peut donc pas véritablement la qualifier d’islamiste, il n’en reste pas moins qu’elle utilise, avec opportunisme, la boite à outils islamiste.

Retour sommaire

Mobilisation des communautés musulmanes et pakistanaises à Nantes

Les communautés pakistanaise et musulmane de Nantes sont utilisées comme une menace directe contre Bernard Grua. Cela explique aussi les nombreuses fois où sa photo personnelle et sa localisation ont été partagées.

Retour sommaire

Usurpation d’identité de la cible

Le nom des victimes est largement utilisé dans les comptes Twitter de harcèlement, comme @GruaAbuseArkive ou @BestInventoryPR. Ces noms sont également présentés avec ou sans hashtags dans le nom complet du compte Twitter et/ou dans sa biographie. La photo ou le logo du profil de la victime peut être placé dans la bannière du compte harceleur. Le but est de détourner le résultat de la recherche sous le nom de la victime, de faire passer un message diffamatoire aux contacts de la victime et de multiplier cette communication par le nombre de posts partagés par le harceleur. Il est affiché en haut de chaque tweet, comme une publicité. Ici, près de 20 000 fois.

Usurpation du nom et du logo de l’entreprise pour un faux profil, ajout d’une déclaration diffamatoire dans le nom et/ou la biographie.

Logo réel de Best Inventory France

Usurpation d’identité de compte personnel. Vol de la photo de profil. Utilisation du nom de la cible et même de son pseudo Twitter dans le nom et/ou la biographie. Ajout d’une déclaration diffamatoire dans le nom et/ou la biographie

Retour sommaire

Attaques contre la famille et les amis de la cible

Le but est probablement d’étendre la nuisance aux personnes physiques et aux activités professionnelles de la famille de la victime, voire de couper la victime de ses proches.

Retour sommaire

Instrumentalisation des médias

Retour sommaire

Exemples documentés des allégations promues par les comptes de cyberharcèlement

Accuser la cible de meurtre(s)

La violence et le meurtre font partie intégrante de l’état d’esprit des militants islamistes. Par mimétisme, la victime est accusée d’être un meurtrier.

Retour sommaire

Accuser la cible de terrorisme

Alléguer qu’un Français mène des actes de terrorisme au Pakistan pourrait paraître une inversion peu crédible de la réalité. C’est pourtant un leitmotiv de Mme Ramla Akhtar en raison de la gouvernance pakistanaise, qui s’appuie principalement sur les lois contre le blasphème et contre le terrorisme pour contrôler sa population, voire pour éliminer la dissidence. Ces dénonciations font également partie des invocations majeures conduisant au lynchage des accusés.

Retour sommaire

Accuser la cible de torture

Bernard Grua n’a jamais rencontré la Pakistanaise tenant ces comptes Twitter de harcèlement. Il a eu connaissance de son existence en mai 2019, soit près d’un an suivant sa visite au Pakistan (août 2018).

Retour sommaire

Accuser la cible de pédophilie

Ramla Akhtar prétend que Bernard Grua s’est identifié, lui-même, comme un pédophile. Pour ses attaques, elle a tenté à plusieurs reprises d’obtenir le soutien du Parti français d’extrême droite, le “Rassemblement national”, anciennement “Front national”. Lire « Ramla Akhtar, autoproclamée anti-suprémaciste blanche, anticolonialiste et militante pakistanaise Metoo dévoile son masque en faveur de l’extrême droite néofasciste française ». Ne manquez pas le tweet de Ramla Akhtar disant que l’activité de Best Inventory, une société d’inventaire, est la commercialisation d’images pédophiles.

Retour sommaire

Autres articles du dossier de presse sur le cas de cyberharcèlement par la radicalisée pakistanaise, Ramla Akhtar.

Retour sommaire

Published by Stop Cyberstalkers

No to Hate-Speech, abuses & violences - Website administrator

2 thoughts on “PAKISTAN : données clefs des comptes Twitter délictueux de Ramla Akhtar

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create your website with WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: