Cyber-délinquante pakistanaise, Ramla Akhtar: offre d’accord (rejetée) lui assurant impunité et sérénité, 27 août 2021

Le 27 août 2021, une proposition généreuse est adressée à la Pakistanaise Ramla Akhtar afin de lui assurer une complète impunité et une totale sérénité, sans pour autant lui faire perdre son droit à la justice, dans l'affaire de cyberharcèlement qui l'oppose au Français Bernard Grua. Madame Ramla Akhtar demande une période de réflexion et de probation, durant laquelle elle ne cesse pas son activité en ligne, avant de rejeter l'offre qui lui est faite. Finalement, elle confirme formellement son désir de poursuivre la confrontation, tout en exposant les nouvelles actions qu'elle plannifie et les allégations qu'elle entend diffuser.
Le 27 août 2021, une proposition généreuse est adressée à la Pakistanaise Ramla Akhtar afin de lui assurer une complète impunité et une totale sérénité, sans pour autant lui faire perdre son droit à la justice, dans l’affaire de cyberharcèlement qui l’oppose au Français Bernard Grua. Madame Ramla Akhtar demande une période de réflexion et de probation, durant laquelle elle ne cesse pas son activité en ligne, avant de rejeter l’offre qui lui est faite. Finalement, elle confirme formellement son désir de poursuivre la confrontation, tout en exposant les nouvelles actions qu’elle planifie et les allégations qu’elle entend diffuser.

Sommaire

Retour sommaire

Contexte de la généreuse proposition d’apaisement d’août 2021

Pendant plus de deux ans, des démarches formelles mais infructueuses ont été entreprises pour responsabiliser Mme Ramla Akhtar, pour lui faire comprendre la dimension illégale de sa cyber activité et pour clore cette affaire.

Devant l’échec des actions précédentes, il ne restait plus qu’à espérer que Madame Ramla Akhtar aspirait à retrouver une forme de tranquillité comme le réclament fréquemment ses publications. C’est pourquoi il lui a été proposé un arrangement lui assurant à la fois sérénité et impunité.

Retour sommaire

Généreuse proposition d’apaisement présentée à Mme Ramla Akhtar le 27 août 2021

Traduction de l’anglais

Objet: Proposition en vue de mettre fin à notre litige
À : Ramla Akhtar, alias Rmala Aalam – Rmala’s Projects, @GruaAbuseArkive, @BetterInventory, @CopingWithCoping – Pakistan
De : Bernard Grua – @BernardGrua, @BestInventory – Nantes, France
Date : 27 août 2021

Mme Ramla Akhtar,

Depuis plus de deux ans, nous nous disputons sur les réseaux sociaux. Assez de temps et d’énergie ont été perdus des deux côtés, sans même considérer les dommages sur votre et sur mon image publique. Je suggère que nous arrêtions ce processus destructeur avant qu’il n’entraîne des dommages dramatiques et irréversibles tant pour vous que pour moi. Voici l’accord que je vous propose.

De mon côté, je ne publierai aucun nouveau message public à votre sujet sur les réseaux sociaux, blogs, sites Web, etc. Cela signifie que je ne vous mentionnerai plus jamais ainsi que vos noms, vos alias, vos projets, vos activités, vos publications précédentes futures. Je m’abstiendrai de mentionner ou de me connecter avec l’un de vos proches ou contacts, qu’ils soient personnels ou professionnels. De plus, les sanctions de mes mises en demeure seront suspendues pendant la durée de validité de cet accord.

De votre côté, vous ne publierez aucun message public à mon sujet sur aucun réseau social, blog, site Web, etc. Cela signifie que vous ne mentionnerez jamais mon nom “Bernard Grua” ou “Grua”, mon entreprise “Best Inventory” ou “Inventory”, mes anciennes ou mes futures publications. Vous vous abstiendrez de mentionner ou de vous connecter avec l’un de mes proches ou contacts, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Vous conserverez toutes vos publications précédentes, même celles qui me concernent. Vous conserverez tous vos comptes de réseaux sociaux. Vous devrez cependant les modifier afin que mon nom personnel “Bernard Grua” et mon nom commercial “Best Inventory” n’apparaissent pas en partie ou en totalité dans votre identifiant, nom ou bio de compte. Ces dispositions me seront également applicables.

Cela ne vous empêche pas d’engager toute action en justice que vous jugerez pertinente, sous réserve que vous ne mentionniez pas mon nom et/ou mon entreprise lorsque vous parlez publiquement de votre/vos plainte(s). Il s’agit ici d’éviter toute situation potentielle de diffamation. Si un tribunal confirme, dans son jugement, l’une de vos accusations, vous aurez bien entendu parfaitement le droit de la rendre publique. Elle ne sera pas contraire à notre accord, sous réserve du fait qu’elle soit adéquatement justifiée par une décision de justice compétente.

Je suis ouvert à toute suggestion que vous pourriez présenter pour améliorer ce projet d’accord.

L’accord sera immédiatement applicable dès que nous confirmerons tous les deux sa version définitive. Si une violation réelle ou présumée de cet accord est constatée par vous ou par moi, nous ferons de notre mieux pour la résoudre par une concertation privée mutuelle.

Toute citation partielle ou totale de cet accord, dans une communication publique, le rendra caduc, même dans sa version projet.

Cordialement,

Bernard Grua

Posté en PM sur Messenger pour le compte: https://www.facebook.com/ rmalasprojects/
Lien: https://www.facebook.com/messages/ t/348721921995329/

Voir la capture d’écran de cette proposition en annexe.

Remarque : cette offre généreuse doit être contextualisée avec la cyber-activité de Mme Ramla Akhtar au cours des deux dernières années. Lire: @gruaabusearkive/@BarefootRaRa, analyse d’un compte twitter pakistanais toxique

Retour sommaire

Rejet initial et sans lecture, de la proposition généreuse, 31 août 2021

Différents moyens sont utilisés pour apporter la proposition d’accord à l’attention de Mme Ramla Akhtar. Elle ne la lit pas. Elle la présente comme un moyen d’échapper à la justice. Le 31 août 2021, elle la rejette.

Retour sommaire

Plus tard, le 16 septembre 2021, Mme Akhtar demande une période de réflexion et de probation de sept jours.

Finalement, Mme Ramla Akhtar confirme avoir lu l’accord proposé. Elle exige une période de réflexion et de probation de sept jours avant de communiquer sa décision.

Je viens de pouvoir accéder à ce message [!]. Donnez-moi sept jours et ne faites rien de nouveau ou d’incendiaire en attendant. Vous aurez ma réponse. Ramla.
N’envoyez plus de messages. Je souffre d’une grave inflammation du cerveau et de problèmes cardiaques et la moitié du monde est sur ma liste de blocage. Prenez cela au sérieux et sans vous offenser. Je vous recontacterai plus tard. Ne bougez pas. Je travaille avec un conseiller juridique qui m’aidera à traiter cela, car je ne suis pas en mesure de prendre en charge cette affaire par moi-même.

Ramla Akhtar aka Rmala Aalam, 16 septembre, 2021 (capture d’écran ci-dessous)

Retour sommaire

Dès le début de la période probatoire, le 16 septembre 2021, la campagne de harcèlement est renforcée.

Le jour même où elle réclame un “cessez-le-feu”, qui avait déjà commencé du côté de Bernard Grua dès le 27 août 2021, Mme Ramla Akhtar augmente le volume de ses diffamations, dénonciations calomnieuses, doxing et discours de haine visant notamment la famille et les missions professionnelles de Bernard Grua.

Date Nombre de tweets
16 septembre 2021
(cliquer sur le lien pour le détail)
22
19 septembre 202117
21 septembre 20211
24 septembre 20212
25 septembre 202127
26 septembre 202111
27 septembre 20218
03 octobre 20211
05 octobre 20211
10 octobre 20214
11 octobre 202111
Total de tweets de
harcèlement pour la période
105
Tweets de harcèlement envoyés par Mme Ramla Akhtar alors qu’elle exigeait une absence de réaction de la part de sa victime
Présentation du volume de tweets de harcèlement avant que Madame Ramla Akhtar confirme et matérialise sa volonté de poursuivre la confrontation.

Retour sommaire

Rejet formel de la proposition généreuse et confirmation de la confrontation, 3 octobre 2021

Madame Ramla Akhtar choisit, finalement, la confrontation ouverte.

Ramla Akhtar décide de continuer à confronter Bernard Grua ouvertement.

Le 10 octobre 2021, Madame Ramla Akhtar explique sa méthode de harcèlement en meute, et insiste sur le fait qu’elle va utiliser la communauté pakistanaise à Nantes. Noter, notamment, le “screw you”.

A noter que dans l’une des pièces jointes du tweet du 10 octobre, Mme Ramla Aktar confirme qu’elle n’a pas et n’entamera pas de POURSUITES JUDICIAIRES, malgré ses déclarations régulières et nombreuses. Cela confirme malheureusement le fait qu’elle ne cherche pas à résoudre cette affaire. Le cyberharcèlement est bien la propre finalité de cette campagne.

Madame Ramla Akhtar peut continuer, ainsi, à jouer du statut de victime.

Retour sommaire

Sauvegarder sur Pinterest

Le 27 août 2021, une proposition généreuse est adressée à la Pakistanaise Ramla Akhtar afin de lui assurer une complète impunité et une totale sérénité, sans pour autant lui faire perdre son droit à la justice, dans l'affaire de cyberharcèlement qui l'oppose au Français Bernard Grua. Madame Ramla Akhtar demande une période de réflexion et de probation, durant laquelle elle ne cesse pas son activité en ligne, avant de rejeter l'offre qui lui est faite. Finalement, elle confirme formellement son désir de poursuivre la confrontation, tout en exposant les nouvelles actions qu'elle plannifie et les allégations qu'elle entend diffuser.
Pin it

Retour sommaire

Annexe: capture d’écran de la proposition

Retour sommaire

Autres articles du dossier de presse sur le cas de cyberharcèlement par la radicalisée pakistanaise, Ramla Akhtar.

Published by Bernard Grua

Graduated from Paris "Institut d'Etudes Politiques", financial auditor, photographer, founder and spokesperson of the worldwide movement which opposed to the delivery of Mitral invasion vessels to Putin's Russia, contributor to French and foreign media for culture, heritage and geopolitics.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create your website with WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: